By Adrien Lac En cette délicieuse fin de juin, où chaque instant sucré se croque comme la croupe café d’une blonde peroxydée, se dorant et se cocaïnant sous le soleil monégasque. J’aimerais pour un moment mettre le présent entre parenthèse et remettre la nostalgie au goût du jour. Souvenons nous mes frères, de ces jours de septembre, des cours d’histoire et des mots de notre chère Ellen: ” Souvenez-vous les nazes !” nous haranguait-elle avec sa verve habituelle ” Souvenez vous que la musique que vous écoutez aujourd’hui à Reims constituera à jamais la bande originale de vos années étudiantes”. Paroles sages au possible que vous n’avez eu de cesse que d’appliquer consciencieusement au cours l’année. Vous avez initié la composition de cette “bande originale de vos années étudiantes”, à grand renfort d’Uptown Funk, Latch et autre Lacs du Connemara (si, si). Et maintenant que l’année s’est achevé que l’été et ses périples vous appellent délaisserez vous le travail d’un an ? Ben tiens. Puisque vous partez en voyage, on vous fait nos recommandations par aire géographiques, dis moi où tu vas je te dirai quoi écouter et puissent ces humbles morceaux être mémorables au diapason de vos pèlerinages… Algiers “Algiers“/ Alabama Shakes “Sound & Colors Si vos pas vous conduisent à la Terre Promise où coule le soda et le peanut butter, si une année Reims n’a pas réussi à assouvir votre soif de soft power, si vous reprendriez bien un peu de démocratie alors Algiers et Alabama Shakes seront vos compagnons et votre été sera métisse. L’album d’Algiers est un mélange unique de punk engagé et de gospel mystique. Une musique ou la ferveur religieuse digne des messes d’Harlem, se prête au jeu des synthés et des boîtes à rythmes que ne renierait pas un Robert Smith (The Cure). Ces différentes influences se mettent au service de textes fort et engagés (comme traditionnellement dans le punk) traitant tout aussi bien du racisme, que du capitalisme ou de la religion.

Alabama Shakes sur un ton plus léger, pousse cependant le rock progressif dans ses recoins les plus soul et de la même manière nous offre une musique hybride où la tension du rock vient renforcer la douceur subtile de la soul le tout en un album au chill ensoleillé mais pas innocent de plusieurs attaques au comformisme.

FFS ” FFS” / Palma violets ” Danger in the club Si c’est de road trip pop dont vous avez envie, de terrails en Europe d’un vrai rock movie, deux albums devront vous accompagner, deux albums de British rock tubesque foutraque comme les voyages routard peuvent l’être… Je ne vous apprendrai rien en vous recommandant FFS, l’album issue de la collaboration exceptionnelle de Franz Ferdinand et de The Sparks. Deux époques, deux pays, un don pour les tubes. Cet album plein d’autodérision et de spontanéité sonne comme une évidence il a toute sa place dans l’autoradio de votre Renault de location…

Les Palma Violets pondent enfin leur second opus, rock, anglais au possible, bordélique et jouissif, s’accompagne très bien d’une bière tiède … suivez ce lien Other lives “Fair Weather“/ Soak “Before We Forgot How To Dream Si ce sont les grands espaces qui vous sont destinés, si vous aspirez à vous oublier dans l’immensité des paysages d’Asie, d’Afrique, les albums qui devront accompagner votre effacement sont ceux de Other Lives et de Soak. “Fair Weather” c’est tout ce qu’on vous souhaite pour cette été mais c’est aussi le second opus de Other Lives, groupe de pop atmosphérique aux accents tribaux rappelant la Terre Rouge du sud des Etats-Unis. Mais le climat de ce bijou d’ambiance siéra tout aussi bien à toutes les terres brutes où vous pourrez vous aventurer

L’album de Soak d’une pureté translucide, timide, conviendra à des atmosphères plus fraîche. Sa voix de jeune fille de 19 ans épousera la verdure de toutes les rizières d’Asie et de ses forêts vierges (ou du Luberon, c’est au choix)\

Jeanne Added Si vous décidez de rester en Champagne-Ardenne ou si la région vous manque déjà 2A, ne restez pas seul. Ecoutez l’album de cette Rémoise touche à tout qui, après le jazz et le classique, se lance dans le rock avec comme parrain la moitié de The Do. Révélation live des Transmusicales de Rennes, Jeanne Added, bombarde son rock teinté de l’électro de la ville de Yuksek. Vous voyez, c’est pas si mal, l’été Rémois.

Bises

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s