Réforme du Collège Universitaire: Bénédicte DURAND/Nathalie JACQUET, interview croisée.

By Luka De Silva & Laetitia Laali

          Bénédicte Durand, la doyenne du Collège Universitaire de Sciences Po et Nathalie Jacquet, la directrice du campus de Reims ont répondu favorablement à notre demande d’interview, dans le but d’informer le corps étudiant des conséquences de la délocalisation prochaine des élèves du Collège Universitaire de Paris à Reims et des enjeux de la réforme Sciences Po 2022.

          La réforme s’appliquera à de la rentrée 2017 pour la promo 2022, qui sera la première génération à en faire l’expérience.

          Bénédicte Durand et Nathalie Jacquet commencent par rappeler les 3 piliers de la réforme de la première année: « homogénéisation du curriculum, cohérence académique et diversité internationale ».

          Bénédicte Durand expose le projet d’ouverture de nouveaux programmes, basés sur de nouvelles spécialités géographiques, qui se déploieront à Paris et Reims notamment. Les différents groupes de travail réfléchissent actuellement à quelles spécialités géographiques seraient les plus pertinentes, et quelle sera ou seront les nouvelles identités du campus de Paris. « L’idée du campus de Paris comme fief franco-français est obsolète » et à partir du moment où les élèves déposeront leur candidature à Sciences Po, « ils devront désirer cette ouverture internationale, car on la retrouvera dans chaque programme, sur chaque campus. » confirme Nathalie Jacquet.

          Bénédicte Durand insiste beaucoup sur l’un des buts premier du Collège Universitaire qui est la maîtrise complète de l’anglais par tous les élèves au terme des 3 ans, afin d’affirmer la cohérence d’un bachelor complètement internationalisé. Aussi, la maîtrise de l’anglais étant la « clé de la mobilité », et le français la langue du pays d’accueil de tous les campus, les deux langues se devront d’être « au coeur de la formation ». Le but étant à terme de pouvoir avoir des bases solides pour pouvoir aisément « explorer d’autres langues ».

          Le nouveau programme prévoit ainsi « moins de quantité mais plus de qualité » dans l’approche des langues d’identités de campus comme l’espagnol ou l’allemand, sous forme de conférence de lecture en plus petits effectifs où l’élève aurait une approche plus profonde de la langue. Bénédicte Durand a insisté sur le souhait de ne « pas faire préjudice à la diversité linguistiques des campus », mais au besoin de « rationaliser » l’apprentissage des langues.

          Entendant l’inquiétude de certains étudiants concernant la spécificité des campus de région, en plus de la conférence de méthode d’humanité, qui pourra être enseignée dans des langues différentes selon les campus, le cours magistral d’humanité pourra être proposé dans une langue spécifique, à condition qu’une version française soit aussi proposée. Par exemple, un étudiant de Nancy aura sa conférence de méthode d’humanité en allemand et, pour le cours magistral, il pourrait choisir entre une version française et une version allemande.

          Une des principales volontés de la réforme est de réellement construire un collège en réseau: se défaire du modèle où Paris est le centre principal; repenser Sciences Po à travers le prisme des 7 pôles. Bénédicte Durand affirme: « Aujourd’hui je suis la doyenne d’un collège en réseau ». Le Prix Richard Descoings, ayant eu lieu le 27 janvier dernier au Havre, est pour elle un parfait exemple « d’une initiative qui part des campus, qui rassemble tous les campus, qui se construit en réseau, et qui suppose de la circulation. » Un campus numérique est aussi en cours d’élaboration: étudiant du Collège Universitaire, quel que soit le campus, les élèves auront accès à cette plate-forme. Il s’agira d’un endroit de rencontres et d’interaction entre élèves et professeurs, un moyen de trouver diverses ressources, ou même d’y développer une vie étudiante spécifique, avec la possibilité d’un espace virtuel de rencontres et de travail. « C’est ça, le modèle de demain ».

  1. Durand a aussi évoqué le lancement d’un Parcours Civique Obligatoire, qui donnerait l’occasion aux élèves de s’engager dans une ou plusieurs causes spécifiques au cours de leurs années au Collège Universitaire, validé au terme de la 3A. Le programme laisse le choix à l’étudiant de construire son propre parcours « au service du bien commun ». Une grande flexibilité demeurera sur la façon dont cette initiative pourra être approchée: pendant l’année scolaire, le stage, la 3A, l’été, par le biais d’une association présente sur le campus ou pas, ou dans le cadre d’une collaboration inter-campus.

          Les premières révélations concernant la maquette pédagogique de deuxième année incluent deux nouveaux cours fondamentaux. “Culture et enjeux du numérique”, dont le but est de travailler les questions économiques, sociales, politiques, du point de vue du numérique et de la digitalisation. Cela permettra aux étudiants d’acquérir les bases dans un domaine qui pourra être approfondi en master. “Science et société” sera plutôt une introduction aux débats scientifiques contemporains, qui devrait fournir aux 2A le bagage en science “dure” nécessaire à l’étude des sciences sociales.

          Les 13 groupes de réflexion sur la réforme réfléchissent également à un moyen d’évaluer les acquis de l’ensemble du collège universitaire à la fin de la 3ème année. Ce serait un moyen souple, peut-être une évaluation à distance.

          Concernant le campus de Reims, Mme Jacquet, directrice du campus, annonce que « Olivier Chopin, provisoirement directeur des deux programmes du campus, restera en poste jusqu’à la fin de l’année universitaire ». Une réflexion au sein du collège universitaire et de la Direction des Ressources Humaines est en cours jusqu’à février pour « décider de l’orientation du campus durant les 4 prochaines années », du maintien ou non d’un unique directeur pour les deux programmes présents.

         Bénédicte Durand a confirmé sa volonté de faire le tour de chaque campus afin d’expliquer « en détails et en personne » aux élèves le déroulement de la réforme.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s